LE FORUM DES FACTEURS

Echange entre facteurs
�
PortailPortail �AccueilAccueil �RechercherRechercher �S'enregistrerS’enregistrer �ConnexionConnexion �
Sondage
Le port du casque, dans mon bureau, est
obligatoire sur le HLP et la tourn�e
43%
�43%� [�13�]
obligatoire sur le HLP uniquement
3%
�3%� [�1�]
pas obligatoire
17%
�17%� [�5�]
un sujet m�me pas abord�
37%
�37%� [�11�]
Total des votes : 30
Derniers sujets
��Gr�ve AUBIGNY sur NERE
Aujourd’hui � 18:52 par�Basile

��futur retrait�
Jeu 18 Sep 2014 – 15:14 par�Christo 85

��Retour � l’envoyeur, douze ans plus tard !
Lun 15 Sep 2014 – 16:37 par�Christo 85

��FAQ Ecrit et Oral candidature Facteur
Ven 12 Sep 2014 – 15:25 par�MD941

��test de tri
Mer 10 Sep 2014 – 18:58 par�Christo 85

��Bonjour
Mer 10 Sep 2014 – 11:48 par�Biancadea

��bonjour
Ven 5 Sep 2014 – 23:41 par�Grandadet

��Bonjour !
Jeu 4 Sep 2014 – 14:40 par�MD941

��formation alternance
Lun 25 Ao� 2014 – 22:26 par�Luk2104

��enqu�te :45 millions �
Lun 25 Ao� 2014 – 19:09 par�Christo 85

��new
Sam 23 Ao� 2014 – 11:05 par�Christo 85

��coucou
Ven 22 Ao� 2014 – 14:02 par�Christo 85

��nouveau menbre
Ven 22 Ao� 2014 – 10:18 par�Christo 85

��Pr�sentation
Mer 20 Ao� 2014 – 8:39 par�Christo 85

��A Ajaccio, 3 mois sans courrier
Lun 18 Ao� 2014 – 23:25 par�Fanfine

��Nouveau facteur mais bient�t plus des v�tres malheureusement !
Ven 1 Ao� 2014 – 10:59 par�Maeva

��Tests MRS
Jeu 31 Juil 2014 – 23:25 par�Sarah76

��IMPORTANT ……Temps d’attente r�sultat tests
Jeu 31 Juil 2014 – 15:37 par�Sarah76

��Presentation
Mar 29 Juil 2014 – 22:03 par�Christo 85

��pr�sentation
Mar 29 Juil 2014 – 18:11 par�Christo 85

��seine et marnais
Lun 28 Juil 2014 – 5:46 par�Christo 85

��presentation
Jeu 24 Juil 2014 – 16:45 par�Christo 85

��Pour l’honneur d’un Postier
Mar 22 Juil 2014 – 20:17 par�Christo 85

H�ritier d�un riche patrimoine, garant de pratiques ancestrales, le facteur, celui� qui au sens de la racine new mobile slots facto, ��fait�� la tourn�e, n�a eu de cesse d��voluer avec son temps.

�

Personnage embl�matique de la soci�t� fran�aise, personnage qui relie les hommes, porte la casquette et pr�sente le ��calendrier des Postes�� � ces clients en fin d�ann�e.

Dans l�Antiquit�, puis au Moyen-Age, le messager couvre les distances en courant. D�ailleurs, le mot courrier, d�riv� du latin correre (courir) d�signe au XIII�me si�cle les porteurs de messages avant de qualifier au XVIII�me si�cle l�ensemble des lettres. A l��poque, les messagers sont employ�s par les monast�res et les universit�s, et consid�r�s comme des domestiques. Les grands du royaume ont recours � des chevaucheurs, mieux lotis car �quip�s de chevaux.

Peu � peu, la distribution du courrier s�organise. Les chevaucheurs, plus nombreux, b�n�ficient, � partir du XVI�me si�cle, des services du ma�tre-postes, propri�taire de relais et fournisseur de montures rapides. Un si�cle plus tard, appara�t le facteur, qui porte les missives � leurs destinataires.

�

Au 18�me si�cle on ne compte � cette �poque l�, tout au plus que quelques centaines de facteurs r�partis dans les principales villes du royaume. Ceux-ci distribuent le courrier intra muros mais ne desservent toutefois pas les campagnes. C�est la Grande Poste.

En 1759, PIARRON de CHAMOUSSET cr�e la Petite Poste de Paris�: des facteurs rel�vent des boites aux lettres diss�min�es partout dans la capitale et distribuent le courrier adress� pour Paris. Petite et Grande Poste fusionn�es avant la R�volution, c�est un facteur aux fonctions �largies, mais au rayon d�action toujours urbain, qui oeuvre � la fin du si�cle des lumi�res.

Apr�s la R�volution , les lettres sont transport�es de ville en ville dans des malles-poste, sortes de diligences. Les ruraux voient arriver les premiers facteurs dans les campagnes, pour nombre d�entre eux, � bicyclette, seulement � partir du XIX�me si�cle.

Le facteur est toujours aux aguets�:

Le 21 juin 1791, pendant la R�volution Fran�aise , le roi Louis XVI est en fuite. Il est reconnu par le ma�tre de poste de Sainte M�n�hould, Jean-Baptiste Drouet, particuli�rement physionomiste. En effet, il n�avait comme seule r�f�rence que les pi�ces de monnaie � l�effigie du roi.

�

Un facteur qui poss�de toutefois d�j� des signes distinctifs de son homologue d�aujourd�hui, comme des �trennes qu�il re�oit en fin d�ann�e en �change d�un almanach. S�il porte la sacoche, il n�entre cependant pas dans les habitations, se contentant d�avertir de son passage avec son claquoir. Le m�tier balbutie encore.

�

Au 19�me si�cle. C�est au XIXe si�cle que se mettent en place les contours du m�tier et l�image du facteur. Tout d�abord il se g�n�ralise sur l�ensemble du territoire.

�

Par contre, � l�inverse d�aujourd�hui, il travaille et surtout marche 7 jours sur 7 puisque les premi�res tourn�es � bicyclette ne seront r�ellement encourag�es qu�� partir de 1902.

Sa tenue adapt�e aux saisons et au terrain sur lequel il exerce, ne lui est que tardivement impos�e et il doit longtemps en supporter le co�t. Quant � son salaire, il est alors index� sur le nombre de kilom�tres parcourus et la p�nibilit� de sa tourn�e�! Ensuite et enfin, s�il ne peut se faire remplacer que sur ses deniers, il b�n�ficie toutefois du droit � la retraite � 55 ans.

�

Le prestige du corps de fonctionnaires de l�Etat auquel il appartient en fait un m�tier tr�s recherch�. D�autant plus recherch� qu�il se voit le droit de distribuer, contre des �trennes, un Almanach des Postes repens�, vou� � l�acculturation des Fran�ais.

�

Au 20�me si�cle. C�est le si�cle de la maturit� pour le facteur, puisque l�on ira jusqu�� compter 90�000 agents en 1990 contre 25�000 e, 1900.

Une croissance exceptionnelle donc, qui va de pair avec celle du d�veloppement de la correspondance �crite.

A l�image de cette soci�t� de transformation, le m�tier de facteur se f�minise�:

�tout d�abord � cause des guerres qui voient les hommes partir au front, puis les ann�es 1970, par l��galit� de recrutement qu�imposent les concours. S�il a domestiqu� la bicyclette pour en faire son attribut f�tiche, il conquiert aussi l�automobile.

�

Au point, dans les ann�es 1950, de former un c�l�bre duo rural jaune et bleu, la fine �quipe ��reliant les hommes��. Quant � la casquette, dot�e du logo d�s 1962, elle se visse d�finitivement sur sa t�te, supplantant ainsi tous les autres couvre-chefs.

�

Au 21�me si�cle. Le facteur du IIIe mill�naire est l�h�ritier �d�un pass� pluris�culaire. Son m�tier a �volu� avec les services qu�il est amen� � rendre. Forte de 100�000 agents en ce d�but du 21e si�cle, la profession continue � se moderniser � grande vitesse en fonction de nouvelles m�thodes de distribution toujours plus performantes.

�

�

On doit � Charles Le T�m�raire (1433-1477), le mot poste. Duc de Bourgogne et rival de Louis XI, il m�ne une guerre ne Lorraine, en 1477. Pour �tre inform� du d�roulement des hostilit�s, il a l�id�e de disposer ses chevaucheurs tout le long de la route de l�Est afin qu�ils se transmettent les messages de main en main. Ces hommes sont dits des chevaucheurs tenant le poste pour le roi. Le mot poste d�signait la place de chaque cheval dans l��curie et le mot postier, des chevaux de race bretonne pouvant porter de lourdes charges � vive allure.